www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du caen athletic club
Actualités
Oscar DUGUE, Champion de France du 110m haies Junior !!! Et un triplé pour le 4x100m Juniors, à nouveau champion de France.
Commentez cette actualité
19 Juillet 2022 - Caen AC
Oscar DUGUE, Champion de France du 110m haies Junior !!! Et un triplé pour le 4x100m Juniors, à nouveau champion de France.
13 cacoux était engagés sur les France Cadets-Juniors ce week-end. Revenons sur ce week-end fort en émotions !

La compétition a commencé le vendredi mais c’est de la journée du samedi qu’est venu le coup de canon. Oscar DUGUE réalise la meilleure performance française de la saison sur 110m haies junior en
13’’74 dès les séries. Il assure en demi-finale en la remportant aisément en 13’’89 et arrive donc en finale en favori. Lors de cette finale, Oscar est solide du début à la fin. Après un premier très bon départ pour lui, les athlètes sont malheureusement rappelés par le starter. Pour le second départ, Oscar part un peu moins fort mais revient vite sur Erwan Cinna (13’’50 l’an dernier) qui finit par partir à la faute. Sur la fin de course, Oscar reste solide malgré une faute à la 8 et résiste au retour de Maxime Moitié-Charnois, second performer français de l’année, pour couper la ligne en 13’’76 et s’imposer au
millième, au cassé !
C’est un nouveau titre de champion de France pour Oscar après le 60m haies cet hiver et un ticket pour les championnats du monde à Cali au mois d’août.
Un grand bravo à lui. Il était favori et il a été au RDV !

C’est Mohammed BADRU qui avait ouvert le bal le vendredi. Et de belle manière ! Avec deux courses records mais trop ventées (10’’52 en série et 10’’44 en demi-finale), Mohammed arrive en finale dans
le top 4.Dans une finale de très haut-niveau, Mohammed est à la bataille pour le podium jusqu’au bout mais doit s’incliner dans les derniers mètres. Il coupe la ligne à la quatrième place en 10’’37. Un nouveau record pour lui, mais encore une fois, une course trop ventée. Une journée frustrante pour Mohammed mais encourageante pour le 200 et le relais car les jambes sont là.

Vendredi moins faste pour les autres engagées de la journée. Amaury GUILLARD et Edouard LEROUX n’avaient pas les jambes pour réitérer leurs belles performances de la saison sur 400m. Dans
un format très sélectif (séries puis finale soit un passage de 32 à 8 athlètes sur une seule course), ils sont tous les deux éliminés en série (3 ème de sa série en 50’’89 pour Amaury et 7 ème en 51’’01 pour
Edouard).

De son côté, Grégoire VILLAIN n’accroche pas non plus la finale à la longueur. Dans un concours de qualification toujours piégeux (3 essais seulement) et très serré (les 15 premiers athlètes se tiennent
en 30 centimètres), il termine 15 ème avec 6m82, à seulement 5 cm de la finale.

Loïc RENARD a clôturé la journée par un 3000m Steeple sous le soleil couchant mais avec une température toujours élevée pour du demi-fond. Loïc part dans le peloton mais reculera au fur et à mesure de la course. Il termine 20 ème en 9’47’’96. Une belle expérience pour une première année Junior et une découverte du Steeple.

Pour Nour NGONDE, engagé également sur 110m haies le samedi, la journée démarre par une fin de série rocambolesque quand le couloir voisin chamboule complètement la course en renversant sa 10 ème haie et celles des couloirs voisins, empêchant Nour de finir sa course. Il sera requalifié par le juge arbitre pour entrer en demi-finale. Lors de celle-ci, malgré une grosse faute sur la première haie, il enchaine les haies suivantes avec rythme et bat son record en 14’’73.

A la hauteur, Antoine BROUCH entre en scène lors du concours de qualification n°1 à 10h00. Après une frayeur à 1m74 qu’il passe au dernier essai, Antoine enchaine avec 1m78 pour ensuite affronter
sa barre record à 1m82. Malheureusement, il échoue 3 fois à cette hauteur. Il confirme ainsi sa régularité autour de 1m80 et repartira de Mulhouse avec le plein d’expérience.

Retour sur la piste pour Mohammed BADRU samedi après-midi pour les séries du 200m. Mohammed remporte sa série tout en maîtrise et se qualifie pour la finale avec un excellent temps (21’’48) malheureusement encore trop venté (+2,1).
En finale le dimanche, Mohammed prend un bon départ et est à la lutte pour le podium en sortie de virage. La suite est un peu plus compliquée et il termine 6 ème en 21’’41, nouveau record personnel
mais encore une fois non homologué en raison du vent. Une malédiction pour Mohammed ce week-end, mais les jambes sont là et elles ont pris l’habitude de courir à cette vitesse. C’est une question
de temps pour valider les performances.

Collin LOBREGAT était engagé dans la 3 ème série. Dans un couloir 1 toujours compliqué à gérer, Collin n’a pas réussi à faire descendre le chrono (22’’44). Dans le match en sortie de virage, il se retrouve en
difficulté en fin de course. Il paye le manque de séances en raison de ses pépins musculaires durant cette saison estivale.

Pour finir la journée du samedi pour le CAC, c’était place au « 4H ». Une course difficile dans ces conditions climatiques très chaudes et un vent de face fort sur la première moitié de la course.
C’est Guillaume NOYON qui était le premier sur la piste. Bien lancé sur les 150 premiers mètres, il coince un peu ensuite mais finit solidement. Il termine 7 ème en 57’’76. Une belle expérience pour
Guillaume qui termine une très belle saison qui l’aura vu abaisser son record de plus de deux secondes à Angers la semaine dernière.

Domitille BEDEAU prenait ensuite le départ de la 4 ème série du 400m haies. Dans la course la plus rapide des séries, Domitille lutte pour la 3 ème place une bonne partie de la course. Obligée de battre
son record pour rentrer au temps en finale, elle finit finalement 4 ème en 65’’58 et ne sera pas parmi les 8 retenues.

Enfin, Pauline PERROT clôture la journée pour sa première expérience aux championnats de France. Pauline prend un départ plutôt rapide mais quelques piétinements ligne droite opposée et la fatigue lui coûte les secondes qui l’éloigne de son record. Elle termine 8 ème de sa série en 71’’69. Une bonne expérience néanmoins pour la cadette première année.

Le dimanche est habituellement jour de relais aux France et jour de fête pour le CAC. Et ces Frances Jeunes de Mulhouse ne vont pas déroger à l’excellente habitude.
La série du 4x100m se court à 11h55 avec Amaury GUILLARD, Oscar DUGUE, Clément LEMETAYER et Collin LOBREGAT pour conclure. Tout en contrôle, les cacoux assurent les passages et gèrent leur seconde place directement qualificative en 42’’41 (deuxième meilleur temps des séries).
En finale, Mohammed BADRU, de retour de sa finale du 200m, remplace Clément et passe dernier relayeur afin de laisser Collin dans le virage. Amaury lance l’équipe sur de bons rails pour transmettre
à Oscar qui tient la dragée haute à Chrisley Appatore (champion de France du 200m et vice-champion de France du 100m) et lancer Collin qui résiste au retour du stade Niortais pour passer le témoin en
deuxième place à Mohammed qui, une fois lancé, ne laisse aucune chance à la concurrence pour couper la ligne largement en tête en 41’’28, record du Calvados toutes catégories confondues.
Un nouveau titre de champion de France pour cette génération dorée (Amaury, Clément, Corentin, Edouard, Mohammed, Nour, Oscar) après le 4x100m cadets de juillet 2021 et le 4x200m juniors de
cet hiver.




Amaury : « Je venais avec un SB à 49’’70, effectué en début de saison pendant mon premier décathlon, ce qui présageait d’une bonne saison. Malheureusement, après j’ai attrapé la mononucléose et le retour sur la piste a été assez compliqué. Malgré de bonnes séances effectuées avec ma coache pendant un mini-stage et plusieurs compétitions pour essayer de revenir en forme, la fatigue était toujours là et c’est ce qui fait que je n’arrive pas à accéder à la finale ce week-end, avec un temps pas terrible. Il fallait se reconcentrer pour le 4x100m du dimanche. La série se passe plutôt bien malgré un faux appui, sur le 4 ème , pendant ma poussée. On arrive en finale avec les gars, plus motivés que jamais et avec l’envie de remporter une médaille. Une finale magnifique, avec un très beau chrono à l’arrivée. Merci les gars ! ».

Clément : « C’était une année de transition pour moi. Avec les études, je n’ai pas pu m’entraîner comme je l’aurais voulu à Paris. Mais l’athlé est resté dans un coin de ma tête durant tout ce temps.
J’ai pu reprendre en fin de période scolaire et c’est un grand plaisir d’en arriver là pour terminer cette année. J’avais participé au premier relais sur 4X200 à Miramas et depuis je voyais les gars performer
à côté, c’était motivant. Alors j’ai essayé d’y trouver ma place. J’ai fait baisser un peu les chronos et même si c’est très loin de ce que je voulais, toutes les compétitions ont été compliquées, avec beaucoup de fatigue mais j’ai réussi et je suis content de retrouver ces émotions (note pour plus tard : la reprise c’est vraiment dur). En série, on était bouillants mais un peu dans l’inconnu. On savait que l’équipe était forte mais il y avait du gros niveau à côté. Le but c’était d’assurer alors c’est ce qu’on a fait. J’ai vu Amaury, puis Oscar, ensuite c’était mon tour puis Collin qui termine. Il y a toujours ce petit stress pour passer le témoin mais on a tous bien géré notre course et ça nous permet de nous qualifier pour la finale et de battre le dernier record de notre équipe. En finale, j’ai donné tout ce que j’avais pour engueuler les copains histoire qu’ils aillent plus vite. Ils ont super bien couru et je les félicite pour leur record. »

Collin : « Qualifié sur le 200m en individuel avec le 27 ème temps, mon objectif était de battre mon record personnel ou celui de la saison. Dommage, je fais 22’’44 au couloir. Cela reste dans mes
chronos de saison mais mon premier objectif n’est pas réalisé. Je me suis alors directement concentré sur celui du relais : garder notre titre de champions de France. On a su gérer la série pour avoir le
deuxième meilleur temps du scratch. Pour la finale, nous étions focus sur les passages. J’étais 3 ème relayeur donc difficile pour moi de suivre la position du témoin pendant la course. Lorsque j’ai
transmis le témoin à Mohammed, je savais déjà que nous avions gagné. C’est donc un week-end très fort en émotion avec le titre d’Oscar, les nombreuses courses très relevées de Mohammed et enfin ce relais magnifique qui remet son titre en jeu pour les saisons prochaines ».

Mohammed : « Un week-end avec de la frustration et du bonheur pour mes premiers championnats de France en extérieur. L’an dernier je n’avais pas pu le faire à cause des Europe et en Cadet, j’étais
blessé. En individuel, je n’arrive pas à monter sur la boite et aucun de mes temps n’est validé à cause du vent. C’est frustrant. Je suis content d’avoir eu le déclic technique qui me permet de faire
descendre les chronos mais dommage que cela soit si tard dans la saison et que je ne puisse pas refaire des compétitions pour valider ces progrès.
Heureusement, avec les gars on a assuré. C’est fou quand on se dit que depuis Miramas on enchaîne les médailles en relais, c’est une super aventure. On se connaît tellement bien maintenant. On craignait le stade Niortais et l’équipe de Chrisley Appatore (qui est très fort) suite aux séries. Mais en finale on a bien géré, les passages étaient propres et on gagne avec un super temps. Cette médaille
rend mon week-end quand même réussi et elle a fait du bien à toute la Délégation, tout le monde était content.
Merci à Christophe pour ses soins qui m’ont permis de bien récupérer. J’ai pu enchaîner les courses sans douleurs. C’est un vrai plus sur ce genre de week-end ».

Oscar : « Les championnats de France étaient la dernière compétition qui pouvait me permettre de faire les minimas pour les mondiaux. Avec une saison un peu compliquée où je n’arrivais pas à faire
les chronos que je voulais et que je pouvais faire au vu de ma saison hivernale, je venais quand même avec la MPF mais la concurrence était là. En plus, aux France, l’émulation est là et je savais que la
concurrence serait rude. Vu que je voulais faire les minimas, c’était à fond sur toutes les courses que ce soit en série, en demi ou en finale. En série je bats mon record de 1 dixième, ce qui augurait que du
bon. Après en demi, la forme était moins présente et je fais 13’’89. Il me restait la finale et je savais que ça allait courir vite et que ça allait m’aider. Je fais un super départ, malheureusement, le starter nous rappelle. Au second départ, je pars bien mais je suis derrière Erwan Cinna après la première haie et on bataille à chaque intervalle. Je me dis « va plus vite »et j’accélère jusqu’à la haie 6 ou 7 où je passe devant et je donne tout jusqu’à la ligne d’arrivée. Et là en cassant, je vois qu’un autre hurdler (Maxime Moitié-Charnois) est juste à côté de moi. Et là, je ne savais pas si j’étais premier ou pas. Je me voyais derrière mais ce n’est pas ce qui est affiché. Surement grâce au cassé du renard. Je suis champion de France, une libération.

Pour le relais, je savais qu’on avait une grosse équipe même si en arrivant on avait que le 4 ème chrono au bilan. Le but était clairement de se faire plaisir dans la performance comme ces deux dernières
années. Les séries se passent bien, on se qualifie c’est le principal. En finale, on savait que la concurrence était rude mais on savait aussi que l’équipe était très soudée et qu’on avait la possibilité de faire quelque chose de bien. Le départ est donnée, je vois Amaury arriver et le stress monte. Mais j’avais un seul objectif : rattraper le plus de gens possible. Il me donne le témoin et je fais comme à
mon habitude la ligne droite opposée, mon terrain de jeu. Je donne tout et je vois que j’arrive à remonter quelques places, alors je transmets le témoin à Collin. J’utilise le reste de mes forces pour lui
crier dessus et je vois qu’en sortie de virage on se retrouve au coude-à-coude avec le stade Niortais qui nous avait battu en série. Momo fait sa super dernière ligne droite et coupe la ligne en premier. C’est la libération, comme cet hiver, je fais le doublé haies – relais. Après c’est juste du bonheur de partager cette joie avec l’équipe et toutes les personnes qui étaient là.»

Bravo à toutes et à tous pour ce très beau week-end.
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
27/09 >
20/09 >
19/09 >
11/09 >
25/07 >
18/07 >
14/07 >
13/07 >
08/07 >
05/07 >
04/07 >
30/06 >
23/06 >
23/06 >
20/06 >
16/06 >
16/06 >
09/06 >
09/06 >
09/06 >
Prévenir les violences






Prochains événements
Dimanche 2 octobre 2022 à Tourlaville :
Tour qualificatif Interclubs U24

Départ en bus 8h45

La composition des équipes à consulter auprès de vos entraineurs


Mardi 4 octobre : Comité directeur

Mercredi 19 octobre : Bureau

Mardi 8 novembre : Comité directeur

Vendredi 25 novembre : Assemblée générale

Mardi 6 décembre : Comité directeur

bilans CAC
2023
(début 01/09)

. Piste : Top10 par épreuve

Route
. F 5km /10km / 1/2Marathon / Marathon


2022
. SalleTop10 par épreuve
. Piste : Top10 par épreuve



2021
. Salle  : Top10 par épreuve
. Piste  : Top10 par épreuve

Route


Les Espaces

Halle des Granges

1er étage

7 rue du Carel

14 000 CAEN

@ : caen.athle@orange.fr

Tel : 02 31 38 27 97


Secrétariat ouvert 

du mardi au vendredi

de 14h30 à 18h30



PARTENAIRES
CAEN ATHLETIC CLUB



Pour rejoindre le club des partenaires et apparaître sur nos supports :
caen.athle@orange.fr
Nous sommes aussi sur les réseaux sociaux !



Nos organisations :

Samedi 1er octobre : Journée nationale marche nordique à Caen (Hélitas) 9h30-16h

Dimanche 20 novembre : meeting lancers longs Ben aux Masters à Caen (Hélitas)

Dimanche 18 décembre : cross à Caen (grâce de dieu)