www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du caen athletic club
Actualités
Delphine PASQUER, le bel hiver d’une boulimique de l’effort endurant.
Commentez cette actualité
21 Mars 2016 - Anne MICHEL-LEVARD
Delphine PASQUER, le bel hiver d’une boulimique de l’effort endurant.

Samedi 19 mars, veille du printemps, Delphine a achevé en beauté le beau film de l’hiver 2015-2016 en remportant le titre de championne de France de cross des pompiers à Fontainebleau, deux semaines tout juste après avoir brillé au Mans lors des championnats de France particulièrement boueux et éprouvants, 7ème française du cross ELITE et 1ère bas-normande au terme d’une course qu’elle avait parfaitement maîtrisée malgré les difficultés. Une occasion de plus de montrer l’étendue de son potentiel après une saison blanche il y a deux ans. D’autres se seraient découragées, mais pas elle.



Son parcours est original et exemplaire : Delphine avance et construit son palmarès sans jamais se chercher d’excuses, mais en trouvant des solutions et en allant au bout de ses choix. Ainsi elle parvient à surmonter les accidents et embûches en se projetant et en innovant. « Ce que j'aime dans le sport en général c'est de se surpasser, se donner à bloc du début à la fin, ne jamais lâcher même si c'est dur. Que ce soit dans n'importe quelles disciplines, quand je me fixe un objectif je fais tout pour l'atteindre à travers l'entrainement, les divers conseils mais toujours en respectant mes adversaires. »

 

Nous avons choisi de terminer cette saison hivernale en essayant de mieux connaitre Delphine PASQUER, cette fine jeune femme de 27ans originaire de St JAMES dans la manche, au caractère droit et franc, aux qualités indéniables de compétitrice sachant toujours répondre « présente » lors des grands rendez-vous et qui porte haut les couleurs du CAC depuis plusieurs saisons. Elle est une athlète de niveau national 2 depuis 2014. C’est encore le cas cette saison.

Son palmarès est éloquent : Delphine détient quelques titres en cross niveau départemental et régional, 5 records départementaux (dont 1 dans la manche) mais aussi de belles victoires et surtout des records de ligue qui ont jalonné dès le départ son parcours :

-          17’54’’62 au 5000m, record LBNA ESF à Tourlaville le 19/06/2011

-          37’41’’au 10kms, record LBNA ESF à Rennes le 09/10/2011

-          34’47’’ au 10kms, record LBNA SEF à Houilles le 28/12/2014



Depuis 2014 elle n’a eu de cesse que de progresser, avec une prédilection pour le 10kms route (RP à 34’47 en 2014) et le 5000m (RP à 16’38’’06 à Poissy en 2014)… A son actif accessoirement un RP à 9’41’’ au 3000m qui est la distance proposée aux femmes lors des championnats interclubs. La saison dernière, Delphine avait brillamment honoré sa qualification à Villeneuve d’ASCQ le 10 juillet 2015 lors des championnats de France ELITES réalisant 16’49’’92 et terminant 7ème de la finale. Son résultat au cross cet hiver est donc tout … sauf une surprise !


Et pourtant, son itinéraire n’a pas toujours été classique.

« J'ai commencé le sport à l'âge de 10 ans en pratiquant le basket et le judo jusqu'à l'âge de 16 ans ainsi que les cross scolaires. Dès 16 ans ,je suis devenue pompier volontaire (métier que j'exerce à l'heure actuelle) à St James, j'ai participé aux divers cross pompiers, et j’ai terminé 2ème pour mon premier France SP, pour moi cela a été une étincelle car je ne m'entrainais pas en course à pieds, je me suis dit : j'ai quelques qualités , donc pourquoi ne pas m'améliorer en intégrant le club de St James (GDM) . C’est ainsi qu’en 2008, à 19ans, j’ai pris ma première licence en participant juste aux cross, et en suivant l'entrainement commun 2 fois par semaine, jusqu'en 2011. »

« En 2011, j'ai rencontré Emmanuel CERISEL, qui m’a suivie personnellement en établissant des plans d'entrainement pour m'améliorer en cross, me préparer pour des distances de 5000M et 10kms. Au fur et à mesure des saisons j'ai amélioré mes places en cross et mes chronos sur la piste. »

En 2012, Delphine s’est installée à Caen, en effectuant dans un premier temps les entrainements à distance d'Emmanuel CERISEL, mais cela devenait compliqué. Elle a alors choisi de muter au CAC « mais malheureusement je me suis blessée dés le début de saison (tendon d’Achille puis luxation de l'épaule) donc ma première saison au CAC a été fantôme.»

« Pour attaquer la saison 2013-2014, j’ai décidé de m’entrainer avec Marc COURTIAU. Nous avons établi un programme suivant mes objectifs, mes attentes ainsi que son savoir sur l'entrainement. »

Un binôme qui a bien fonctionné, sur la confiance, dès le début comme en témoigne son coach Marc COURTIAU :

« J’ai rencontré Delphine en septembre 2013 après une blessure à l’épaule. Elle m’a expliqué sa blessure et comment s’organisait son entraînement avec Emmanuel CERISEL avec beaucoup de kilomètres dans la semaine. Je lui ai expliqué ma vision de l’entrainement surtout pour une jeune athlète. Le message est bien passé et on a commencé à bosser ensemble en toute confiance et surtout en discutant beaucoup. Nous échangeons toujours beaucoup sur son ressenti après les séances, les compétitions, pendant les temps de récupération aussi. Elle avait besoin que je la rassure et elle m’a fait confiance. Les résultats ont été à la hauteur de ses espérances avec une progression en cross et sur piste.»

 « Delphine est une jeune fille qui a de la volonté, elle est dure au mal, courageuse, motivée, sérieuse, solide mentalement, déterminée, réfléchie, à l’écoute, tellement généreuse dans l’effort qu’il faut la canaliser pour éviter une surcharge. Elle a besoin d’être dans l’action ».

 « C’est aussi une personne discrète, disponible et  avec des valeurs traditionnelles. Une parole donnée doit être tenue. Elle ne triche pas elle est  directe ».


Delphine a trouvé la personne qui lui convient pour s’entraîner et progresser encore :
« J'ai une très bonne relation avec Marc, l'entente est top à la fois sur l'élaboration des programmes, l'ambiance lors des déplacements, des entrainements. J'ai énormément de reconnaissance car il passe pas mal de temps sur l'élaboration des programmes des différents athlètes. Ce temps passé sur le stade avec le groupe, ainsi que sur certaines de mes séances personnelles, le résultat des différentes compétitions est aussi grâce à lui. »

 

Cette confiance dans la relation privilégiée qu’elle entretient avec son coach a été la clef de sa réussite, car Delphine allait connaitre une autre blessure, plus grave. Une chute lors d’une sortie en nature : une cheville fracturée et plusieurs mois d’arrêt imposés. Un coup dur, qu’elle a su relativiser aussitôt : « je n'ai pas vraiment eu de moments difficiles car pour moi l'athlétisme reste du loisir, je ne joue pas ma vie. Mais je peux retenir le jour où j ai appris ma fracture à la cheville l'année dernière, le plus dur à été d'encaisser une coupure de quasi 4 mois sans courir, mais grâce à l'entourage, les amis et club j'ai passé cette épreuve plutôt bien. »

 

C’est là que l’expérience de Marc COURTIAU, ancien triathlète, lui a permis de trouver une solution pour revenir à son meilleur niveau , comme il nous l’a confirmé :

« 4 mois d’arrêt… Dur pour une jeune  fille qui est hyper active. Donc je lui ai proposé de se préparer comme un triathlète sans le pied. Grâce à ses capacités physiques mentales et cognitives elle sut se dépasser pour continuer à développer d’autres groupes musculaires et entretenir son aérobie.»

Delphine venait de se découvrir une autre passion, et avec le triathlon, un autre terrain de jeu à sa mesure : « Je suis arrivée au Triathlon par hasard. En effet lors de ma blessure Marc m'a aidée à passer cette épreuve. Ancien triathlète, il a pu me concevoir des programmes adaptés. Donc au début des séances de natation, puis de vélo. Cela m'a permis de garder un rythme avant la reprise et de m'améliorer en natation et vélo. »


      

 « J'en ai profité pour participer à des triathlons et duathlons en découvrant un autre sport que j'apprécie énormément, sport que je pratique maintenant avec le club de ROUEN. L'entrainement est basé sur les 3 disciplines, cela me permet de me renforcer, d’éviter les blessures et de varier l'entrainement. »


Mais pourquoi le club de ROUEN ? « J’ai fait la connaissance des filles de ROUEN TRIATHLON lors d’une compétition à Pont-Audemer, le contact est bien passé et vu mon résultat et mon palmarès « à pieds » le responsable élite m’a contactée. L’équipe femme est en D1 (l’ELITE en duathlon). Les prochaines échéances sont les GRANDS PRIX du duathlon D1, 5 échéances pour classer au mieux l’équipe au général »





Des rencontres en fait, comme celles qui l’ont aussi attachée au Caen Athlétic Club :
« 
L'entrainement en groupe est bien pour progresser , on se soutient lors des séances , on se motive quand les sensations ne sont pas là , ou que la météo n’est pas top. Le fait d'être dans un groupe plutôt jeune fait de moi un exemple pour les jeunes générations. Maxence HARDOIN comme moi, devons montrer l'exemple, et ainsi faire progresser le groupe et le club.

Se faire encourager lors des entrainements difficiles, lors des compétitions, se faire féliciter lors des diverses courses n'est que plus motivant pour la suite. C’est un réel plaisir de porter les couleurs du CAC. »

 

A pieds, à vélo ou dans l’eau, c’est donc sous de multiples formes que Delphine assouvit désormais sa passion des sports d’endurance, à raison de 7 à 10 séances par semaine, avec une volonté et une discrétion qui forcent le respect.

« Je m'entraine sur les 3 disciplines, une semaine est composée de :
- 2 séances de natation
- 3 à 4 séances de course à pieds
- 2 à 3 séances de vélo »

« Cela fait de bonnes semaines d'entrainement,  mais il n'y a pas de secret, il faut de l'entrainement pour avoir de bons résultats. Bien sûr quand les échéances arrivent, on diminue et j'effectue quelques coupures par moment. Marc m'établit l'ensemble des séances par rapport à mon travail, mon ressenti, mon état physique. »

Comment Delphine fait-elle pour gérer son activité de Sapeur-pompier, ses deux passions de l’athlétisme au CAC et du triathlon à ROUEN ?

« Je suis pompier en Seine maritime, je suis dans une caserne du HAVRE à 6000 départs à l année donc je ne m’ennuie pas ! Pour me rendre à la caserne j’ai une heure de voiture donc pour prendre ma garde à 8H je me lève vers 5H40, par moment le réveil est dur. J ‘ai un emploi du temps régulier car je travail en 24h de garde puis 48h de repos mais cela sur 7jours donc je travaille aussi le weekend. »




Visiblement, notre championne a trouvé son rythme comme en témoignent ses résultats cette saison. Son coach Marc COURTIAU est confiant : « Maintenant, si elle ne se blesse pas, elle va continuer à progresser. Mais à son niveau il lui faut un suivi médical d’athlète de haut niveau car elle crée des dettes dans beaucoup de constantes biologiques dues à ses entraînements ».

Nous avons demandé à Delphine comment elle gérait les à côtés de sa vie sportive intensive, pour éviter les carences : « je ne suis pas de régime alimentaire, je compose juste des repas sans lactose à cause d’une allergie. Je mange ce qui me fait plaisir, j'adore cuisiner, je me fais plaisir… ainsi que les goûteurs de mes nouvelles recettes ! Et je prends comme beaucoup, l'apéro entre amis, je m’autorise à faire des écarts. »
« 
Pour la récupération, rien de particulier, des étirements, une bonne hydratation et depuis peu l’utilisation d'un électro-stimulateur. »

Amusant cette passion culinaire, mais que cuisines-tu Delphine ?

« Je n’ai pas vraiment de spécialité culinaire, j’aime élaborer des recettes peu connues en intégrant des légumes peu connus avec des épices et herbes qui subliment le plat. Mais j’aime également faire les plats de base de bonne qualité. Le plus important c’est de se retrouver autour de la table pour les déguster dans un esprit sympathique, j ‘ai encore pas mal d’apprentissage dans les techniques,  surtout en pâtisserie. »

Delphine la gourmande, a en tout cas su trouver les bonnes marmites, le bon « chef cuisto », avec des ingrédients parfois bien peu usités …  pour lier la sauce de ses talents et élaborer SA recette : celle qui sublime sa passion de l’endurance et qui se déguste sans modération … avec boulimie … et toujours dans la convivialité !


Merci à tous les contributeurs photos de ce portrait : jelag-photo.com, Michel Athlé photos, Alexandre Deheurle, ...



les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
14/12 >
13/12 >
12/12 >
12/12 >
06/12 >
05/12 >
05/12 >
05/12 >
30/11 >
30/11 >
28/11 >
27/11 >
25/11 >
24/11 >
21/11 >
21/11 >
20/11 >
15/11 >
13/11 >
07/11 >
ZOOM
Réseaux sociaux




Prochains événements
09/12/17 - Mondeville

1ère journée Pré-régionaux - Salle 

Championnats régionaux épreuves combinées 

Championnats départementaux cross



bilans CAC
2017

Piste Top 10 par épreuve

2016

Piste Top 10 par épreuve
Saison 2014/2015 en vidéos

2015

. Hiver 2014/2015 toutes disciplines

Piste Top 10 par épreuve 

  Route

2014
Piste Top 10 par épreuve 

  Route

2013
Piste Top 10 par épreuve 

  Route
Les Espaces
Hors vacances scolaires, 
Emilie est présente lundi, mardi, mercredi et vendredi de 14h à 19h
(accès par l'escalier en colimaçon)17 
Halle aux Granges1er étage
7 rue du Carel - 14000 CAEN
caen.athle@orange.fr
L'accueil téléphonique au 
02 31 38 27 97 s'effectue du
lundi au vendredi (sauf jeudi) 
de 15h30 à 17h30

Je cours au CAC avec Score







Pour rejoindre le club des partenaires et apparaître sur nos supports :
caen.athle@orange.fr